L'association sportive au lycée

L'AS, un " Sas de décompression "

 

> Le corps à la rescousse !


A l’arrivée au lycée, les choses se précisent : adaptation, orientation et parfois pression sont à l’ordre du jour.
Alors, pour permettre aux élèves d’oublier équations, dissertations ou autres interprétations, l’Association Sportive sort l’artillerie lourde : Musculation, relaxation, confrontation et création…de quoi trouver le juste équilibre entre réflexion et action !

 

> Des expériences qui marquent la fin du cursus scolaire

Qu’ils soient départementaux, régionaux ou nationaux, les championnats et rencontres sont autant d’occasions de s’éprouver et de se confronter à des élèves venus d’autres horizons, mais toujours dans la bonne humeur.
Il n’y a qu’à interroger nos pratiquants pour s’apercevoir que les week end à Nantes, Toulouse, Paris, Ploërmel et….. Rome pourquoi pas ?, font sans doute partie de leurs plus beaux souvenirs de lycéens…mais n’en disons pas trop certaines choses doivent demeurer secrètes.


> Oui… mais…

« Trop de travail », « pas le temps de manger », « j’ai piscine »…les raisons pour ne pas venir ne manquent pas… oui … mais…100% de nos sportifs sont des élèves bien dans leur tête et dans leurs baskets, alors si vous voulez tenter l’expérience n’hésitez pas à ouvrir les portes du gymnase ou de l’auditorium.

 

Les professeurs d'EPS

 

Badminton : l'élite volante

Comme en athlétisme, certains lycéens peuvent se joindre aux collégiens lors des entraînements de badminton proposés par Mme LE MENN le mercredi après-midi au gymnase.

Les joueurs du lycée ont souvent découvert les joies de la raquette au détour de la section badminton ou de l’AS au collège.

Danse : point de courbette, à peine quelques petites pirouettes histoire que ça en jette

Le mardi midi, programme chargé pour les danseuses de Javouhey : Sandwich avalé au lance-pierre et ensuite à peine le temps de sauter dans son survêtement qu’il faut monter sur scène pour créer aux « commandements » de Mme GAQUERE ….. et 1,2,3,4,5,6,7,8, et 1,2,3,4,5,6,7,8……. épuisant !


L’idée à l’AS danse est de faire un « grand remue méninge » avec les idées les plus déjantées pour ensuite les chorégraphier afin de s’en habiller et de créer son personnage.